« DES GABARRES A L’HERMIONE :LA ROUTE DES TONNEAUX ET DES CANONS ».

Navigable d’Angoulême jusqu’à son estuaire, la Charente a été utilisée de tous temps pour se déplacer et transporter sur des gabarres, le sel, le vin, le cognac… Au XVIIe et XVIIIe s, les tonneaux, chargés de produits locaux, et les canons fabriqués dans les hautes vallées de la Charente l’ont empruntée pour aller équiper les navires de guerre construits à Rochefort.   

Le circuit serpente dans « la Prée », zone basse et humide en bordure du fleuve, entre les vergnes et les peupliers, jusqu’à SAINTES, capitale de la Saintonge, au patrimoine exceptionnel.                                          

Puis direction la côte, par des bourgs de pierres blanches où se nichent de belles églises romanes comme celle de   Pont-l’Abbé-d ’Arnoult, patrie d’une « monjhette » (haricot blanc) très appréciée dans toute la région.

Pour rejoindre ROCHEFORT et son arsenal particulièrement intéressant, la route circule au milieu d’une vaste zone de marais, véritable paradis pour le gibier d’eau  mais aussi pour les cigognes qui s’y sédentarisent.

Levez la tête vers les poteaux électriques : ils font d’excellents nichoirs !

Après la découverte du château de la Roche Courbon, des carrières de Crazannes  et              de Port-d’Envaux, d’où on extrayait la pierre de taille qui a servi à l’édification de nombreux monuments dans la région, à Paris et jusqu’en Allemagne, et du château de Panloy, à partir de Saintes, la jolie « route basse » vous ramènera à Cognac quasiment sans efforts, porté par le vent d’ouest et les senteurs du Grand Large…

C’est déjà presque fini ! Ah, si ! Il ne vous manque plus qu’un verre de pineau ou de Cognac Tonic pour garder en vous un peu de l’esprit des Charentes !

 

      

 

 

Première étape du circuit, SAINTES mérite bien son titre de Ville d’Art et d’Histoire:

l’arc de Germanicus  et l’amphithéâtre ( Ier s ),traces de son riche passé gallo-romain, l’abbaye aux Dames au remarquable portail roman, la cathédrale St Pierre et l’église              St Eutrope où repose l’un des grands évangélisateurs de la Gaule, les beaux immeubles des XVIIIe et XIXe s … sont autant de visites remplies d’intérêt.

 

ROCHEFORT est née au XVIIe s de la volonté de Colbert, afin d’y installer un arsenal capable de construire les vaisseaux nécessaires à la flotte de guerre de Louis XIV.

Récemment restaurés, les ateliers, magasins et entrepôts forment un bel ensemble architectural autour de la magnifique Corderie Royale.

Le Jardin des Retours, évocation des voyages vers les Amériques, et la réplique de  « l’Hermione », frégate qui transporta La Fayette en Amérique en 1780, complètent ce site unique en son genre.

LA  DOUCEUR du FLEUVE CHARENTE .

La  Charente  descend tranquillement du Limousin ; elle a servi , à toutes les époques de grande voie de communication , entre les Provinces de l’Ouest : longtemps , le sel  a remonté du littoral  vers le Périgord , le Limousin , l’Auvergne et sont descendues les gabarres chargées de bois , de fer du Périgord , de chanvre , de toiles et surtout , surtout de vin depuis le Moyen-Age , d’eaux-de-vie depuis le 17eme siècle , et de Cognac , "of course", depuis le 18eme !

Un œil attentif reconnaîtra  quais , ports minuscules , chemins de halage….

Des logis , manoirs , maisons nobles , égayent les rives et témoignent d’une région prospère : Bourg-Charente ( et château Grand Marnier ) , Gondeville , tout près de Jarnac , Bassac et    sa superbe abbaye, et en coup de cœur , Saint Simon et le Musée de la Gabarre et des Gabarriers.

« La Charente n’est pas un fleuve sauvage , ni même un fleuve calme , c’est un fleuve heureux ; tous ceux qui se baignent dedans le savent bien !! » .

Comme l’écrivait  si lucidement  le Poéte-Tonnelier de Jarnac , Pierre Boujut .

81ème semaine fédérale internationale de Cyclotourisme COSFIC 2019 

Cognac Cyclotourisme Club – 53 rue d’Angoulême  16100 COGNAC, France

Nous suivre

Soph' SF COGNAC © 2019

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle